Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de danielle vioux
  • Le blog de danielle vioux
  • : Extraits de textes (théâtre, nouvelles, romans, fragments,poèmes, chansons) textes brefs et chroniques, Liens avec d'autres sites d'artistes croisés sur ma route. J'attends d'autres rencontres artistiques, d'autres projets, des propositions pour créer ensemble.
  • Contact

Profil

  • danielle vioux
  • .J'écris pour le théâtre, et des romans, des nouvelles, des scénarios, de la poésie. J'ai enseigné l’anglais et le théâtre en lycée,  Membre du Grete ( théâtre / éducation) , Présidente des Eat Méditerranée 
Lectures, mises en espace ou mises en scène, stages.
  • .J'écris pour le théâtre, et des romans, des nouvelles, des scénarios, de la poésie. J'ai enseigné l’anglais et le théâtre en lycée, Membre du Grete ( théâtre / éducation) , Présidente des Eat Méditerranée Lectures, mises en espace ou mises en scène, stages.

Recherche

10 septembre 2010 5 10 /09 /septembre /2010 23:30

texte écrit pour "Impromptus littéraires"

 

Jazz.jpg

 

 

Jazz

 

-Bon, m’a dit la prof, alors le concert c’est jeudi prochain, à vingt heures, on répète juste avant, disons seize heures, vous aurez vingt minutes chacun. Si les musiciens sont à l’heure, s’ils n’ont pas oublié. Qu’est ce que tu as, tu es toute pâle ?

-Vingt minutes ? Jeudi ?

- Voilà, c’est ce que j’ai dit.

-Et euh… Si je me plante, ils rattrappent ?

-Ah non, ça marche pas comme ça, pas pour une présentation d’élèves. C’est à toi de suivre. A jeudi, donc. Elle sourit. Un sourire encourageant, le sourire de la prof qui pense que peut être, disons une chance d’une sur cent, son élève la moins douée s’en tirera sans trop de dégâts. Que c’est possible, finalement. Pas complètement impossible.

 

J’ai une semaine. Je travaille tous les jours mon morceau. J’écoute enregistrement sur enregistrement. J’énerve tout le monde autour de moi. Une amie plus patiente me donne quelques conseils. De toute façon, je l’ai travaillé, ce morceau, avec ma prof. . On l’a choisi ensemble. « Happy to be here with you. » Un titre qui rassure, qui protège, qui augure d’une prestation honnête. Pas question d’improviser, on verra ça quand je serai plus sûre de moi. Pour l’instant, il faut déjà que je sache, comment dire… quand commencer et quand finir. Ce qui n’est pas rien, en jazz. Pour moi.

 

Le jour du concert, je m’assieds dans la salle avec les autres élèves. Je crois qu’on peut entendre les battements de mon cœur à dix mètres, ils doivent tous chercher où se cache le deuxième batteur  qui joue sur un tempo aussi irrégulier. Mon ventre me chante des chansons tragi-comiques et mes pieds pointent spontanément vers la sortie, je dois ressembler à un bas-relief égyptien. Je n’ai jamais eu autant envie de fuir, mais je me ressaisis, me morigène, me raisonne, ce n’est pas le bout du monde quand même de chanter « Happy to be here with you » dans une boite de jazz, devant un parterre d’autres élèves amateurs et de musiciens en formation !

 

La répétition, bien trop courte à mon goût, ne se passe pas si mal, même si ma voix n’est plus qu’un souffle quand j’annonce le morceau. Un saxophoniste maussade ( on l’a réquisitionné, ou quoi ?) joue sans me regarder, la basse et la batterie sont plutôt neutres, ou  bien élevés peut-être, le pianiste est franchement souriant, il me fait des signes très clairs quand c’est à moi, bref j’ai l’impression d’avancer en terrain défriché, même si l’accompagnement ne ressemble en rien, à mes yeux de novice, à l’enregistrement sur lequel j’ai préparé le morceau. Enfin, ma voix ne sort pas trop mal, disons que je suis à mon maximum, je me dis qu’il y a même un ou deux passages pas trop mal réussis.

 

Comme je passe en septième position, sur douze élèves, j’ai le temps de mariner dans mon angoisse qui remonte peu à peu. Ils sont tous meilleurs que moi, bien meilleurs. Je suis la honte de ce cours. Mais franchement, qu’est ce qui me pousse à me mettre dans des situations pareilles ?

 

C’est à moi ! Mon sourire   est comme collé sur ma bouche et mes jambes tremblottent un peu. Me voici sur la scène, déjà. Je regarde le pianiste, quêtant un sourire rassurant, mais il est très occupé à plaquer les premiers accords sur son clavier et ne s’occupe plus du tout de moi. Dans mon désarroi je loupe mon entrée. Mes jambes sont en coton, je commence à paniquer. La prof  me fait des signes et démarre silencieusement avec moi au prochain tour de manège. Ca y est ! Je suis sur les rails ou à peu près. Heureusement parce que le pianiste est parti sur sa propre planète  et se fait plaisir avec quelques acrobaties musicales et autres  joyeusetés du même niveau. Bon, je me maintiens à peu près. Solo du saxophone, toujours aussi maussade. Doit être sa nature. Ou sa vision du musicien maudit. Je suis tellement déprimée moi aussi qu’à nouveau je rate la reprise, et c’est reparti pour un tour, puis je me récupère. Manquerait plus que je chante faux, ce que j’évite à peu près, ou que ma voix se coince carrément, ce qui est assez limite une fois ou deux. La fin du morceau est à peu près correcte, mais j’avance sur un tel champ de ruines que j’ai la mine du soldat vaincu. Je pense qu’assez peu de gens ont été convaincus ce soir là que j’étais heureuse d’être là avec eux.

 

Je me suis quand même réinscrite au cours l’année suivante.

Repost 0
Published by danielle vioux - dans créations passées
commenter cet article
8 septembre 2010 3 08 /09 /septembre /2010 22:16

valise112116H

 

"Ash-tray " avait un titre anglais mais était écrit en français. "Of salt and cigarettes" a été écrit en anglais, à la demande de James, photographe et cinéaste Londonien, qui cherchait des scripts. je ne sais pas encore s'il a décidé de tourner celui-ci.

C'est l'histoire d'une jeune femme qui emménage dans un nouvel appartement et se heurte presque immédiatement au voisin du dessous, beau gars mais peut être un peu... muffle?

What the hell is going to happen next?

 

Vous pouvez lire un extrait dans la colonne de droite

Repost 0
Published by danielle vioux - dans Projets
commenter cet article
6 septembre 2010 1 06 /09 /septembre /2010 20:28

 

"DSC01276.JPG

Véronique Pineau dans  "Ash-Tray" à La Castellanne, Marseille

 

ASH-TRAY est un long monologue ( quoique...) . Une fille adulte se retrouve gardienne provisoire de l'urne contenant les cendres de son père. S'ensuit une longue conversation avec l'absent, le temps de raconter les échecs, les doutes, les espoirs, et quelques épisodes ou la farce le dispute à la douleur. Que faire de "l'héritage" que nous recevons? Je ne parle pas de dollars ni de cours de la bourse...mais d'engagement, et surtout de savoir quand il y a urgence, quand il importe de ne pas dormir.Pour le père,hier,  il s'agissait de résister. Et pour la fille, aujourd'hui?

 

Vous pouvez lire un extrait dans la colonne de droite.

Repost 0
Published by danielle vioux - dans Liste pièces de théâtre
commenter cet article
3 septembre 2010 5 03 /09 /septembre /2010 22:30

    ( écrit pour  "Impromptus littéraires )

 

 

k0292388.jpg

 

Une histoire

 

« Si je ne rentrais pas ?... »

Charlie laissa la phrase en suspens. Il fixait la garrigue séchée à l’extérieur de l’hôtel sous le soleil de plomb. Nancy, allongée sur le lit, voyait sa haute silhouette se découper à contre-jour dans l’encadrure de la fenêtre.

Silence.

Nancy se leva, embrassa son dos dont la peau pelait un peu à cause du coup de soleil. Elle aimait ce dos, cette nuque, les courts cheveux bruns. Elle aimait la fatigue que disait ce dos un peu courbé. Elle aimait qu’il ait dit cette phrase, même si ça ne servait à rien. Elle aurait pu la prononcer aussi. Elle prit la cigarette qu’il tenait à la main et tira deux bouffées avant de la lui rendre.

Il se retourna, l’embrassa doucement, la serra dans ses bras. Une minute plus tard, ils étaient habillés.

 

Trois fins possibles

 

a)  Elle sourit . « Aucune raison de casser ce qui existe, dit elle. Nous avons le beau rôle. » Il sourit à son tour : « On s’appelle. A bientôt »

 

b) Elle le regarda droit dans les yeux. « Patience. Plus que deux ans avant ta sortie. Pense comme ce sera bien. On ne va pas tout gâcher maintenant. »

 

c) Elle brossa de la main les vêtements militaires, comme pour conjurer le sort. « Vas-y, maintenant. Cette foutue guerre finira bien un jour. »

Repost 0
Published by danielle vioux - dans créations passées
commenter cet article
31 août 2010 2 31 /08 /août /2010 22:16

 

Labo-12-bis-BLEUS---OS-020--DVD--NTSC---copie-1.jpg  Labo-12-bis-BLEUS---OS-035--DVD--NTSC--.jpg Labo-12-bis-BLEUS---OS-080--DVD--NTSC--.jpg

 

 

Ce texte est une co-écriture proposée par Jean-Louis Kamoun en 2003 pour le groupe "Labo 12"  à Alleins. le texte est composé d'extraits de plusieurs pièces que j'avais déja écrites, terminées ou non, publiées ou non*. JLK a ensuite écrit d'autres scènes, puis au cours du travail d'impro, j'ai écrit les dernières scènes qui manquaient.

"BLEUS" parle d'un possible monde à venir ou s'exacerbent certaines tendances et problématiques déja présentes aujourd"hui. L'histoire est plutôt tragique mais comporte des éléments comiques, grotesques ou de farce.

 

4 f, 2h,  + 1 f et 2 H qui peuvent être joués par les mêmes

durée environ 1h

 

Voir extrait dans la colonne de droite

 

M'écrire pour obtenir l'ensemble duu texte ( droits d'auteur: demande à faire à la SACD)

 

* les pièces publiées sont "un goût de cannelle dans la bouche" Ed Théâtre de la Tortue, et "Nowel nowel" ( dans " quoi, encore noël/ quoi, déja noël) Ed ABS

Repost 0
Published by danielle vioux - dans Liste pièces de théâtre
commenter cet article
25 août 2010 3 25 /08 /août /2010 21:17

10visages.jpg

 

Je participe au projet collectif "sketches à la chaîne" sur le site "Le proscénium"

Cliquer  ICI

   ou entrer cette adresse:   http://www.leproscenium.com/SketchesAlaChaine.php

Repost 0
Published by danielle vioux - dans Projets
commenter cet article
24 août 2010 2 24 /08 /août /2010 21:26

savoie-2010--2--063.jpg

 

Un pas après l'autre

avance

une pierre après l'autre

construis

un souffle après l'autre

respire

laisse

une trace

recueille

une mémoire

l'aigle

tournoie

d'en haut

on voit plus large

un nuage

s'attarde

il a le temps

 

 

Repost 0
Published by danielle vioux - dans chroniques
commenter cet article
31 juillet 2010 6 31 /07 /juillet /2010 13:17

  Texte écrit pour "impromptus littéraires  www.impromptuslitteraires.fr/

d'après les 6 dernières consignes à la fois...

( une consigne chaque dimanche soir minuit )

 

 

ecrivaink1048690.jpg

 

L’été s’éternisait en stridences de cigales et vibrations de chaleur propices aux mirages. Derrière les persiennes  du vieux mas  du Luberon qu’il gardait en l’absence de sa propriétaire, Simon, assis nu devant son ordinateur, à côté du  ventilateur poussif, persistait à écrire un peu chaque jour, histoire de se plier aux vieux adages ;  mais c’était la nuit, surtout, qu’il se relevait d’un sommeil agité et de combats farouches avec des hordes de moustiques cannibales, pour saisir le fil d’histoires nouvelles et tenter de les raconter tant bien que mal afin de calmer l’impatience de son éditeur. « La nuit n’est jamais complète », se plaisait-il à répéter  à l’heure du pastis au comptoir du bar du village, « sans ce travail d’écriture nourri par les rêves ». On acquiesçait avec bonne humeur puis on parlait d’autre chose. Ensuite Simon rentrait  à pied, un peu éméché, massacrant de vieux airs des Doors .

 

Cette nuit-là, il fut éveillé de son sommeil alcoolisé par un grattement obstiné derrière les persiennes. Il finit par se lever, et tandis qu’il ouvrait la fenêtre le tissu qu’il avait noué autour de ses hanches glissa et le révéla  au nouveau venu dans toute sa splendeur légèrement bedonnante  Le Chat Botté ne sembla pas s’en émouvoir. D’un bond il entra dans la chambre et s’affala dans  le vieux fauteuil en cuir en ronronnant de plaisir. Simon n’eut pas le temps de s’étonner de cette intrusion que déjà le Petit Chaperon rouge enjambait la fenêtre et se posait sur le divan, avec sur ses épaules la fée Clochette qui se lissait les ailes en faisant tintinnabuler ses grelots. Peu après arrivèrent le petit Poucet, l’Ogre et la fée Carabosse, et pour finir le vieux Pêcheur, le jeune « Sept d’un coup » et une vieille femme qui se présenta comme «La grand-mère », sans préciser de quel conte elle avait bien pu s’échapper. Tout ce petit monde sortit de diverses besaces de nouvelles bouteilles et   des tabacs odorants, tandis que Simon essayait vainement de mettre un peu d’ordre dans tout cela, de répéter qu’il ne fumait plus depuis des années et de comprendre pourquoi une horde de fêtards en route pour un bal masqué ( quoi d’autre ? ) avait décidé de faire escale chez lui.

 

Il se demanda au début  si le pastis avait été plus chargé qu’à l’accoutumée ou si l’on y avait joint quelques suppléments imprévus. Puis les compagnons se révélèrent si joyeux et  la fête si étonnante qu’il cessa de se poser des questions. Il tenait là, bénéfice supplémentaire, le thème de sa prochaine nouvelle, qui lui permettrait de boucler enfin le recueil et d’entendre son éditeur s’exclamer « Je ne sais pas où vous allez chercher ces histoires à dormir debout, Simon, mais avec un peu d’érotisme ça devrait passer. » Il prit quelques notes sur un bout de serviette en papier que le Petit Chaperon rouge jeta dans la poubelle par mégarde. Mais il n’eut pas l’occasion de le regretter car déja  il s’était endormi sur le tapis rouge. Au réveil, il constata que tous étaient partis, sauf la Grand-mère, qui, avait quitté ses vêtements et dormait sur le canapé, aussi nue que Simon sur son tapis. Elle  semblait un peu  jeune pour son rôle et Simon contempla longuement, avec bonheur, avec gratitude, la Belle au bois dormant qu’elle était devenue. Son éditeur serait content.

writer-s-imagination_-sme0011.jpg

Repost 0
Published by danielle vioux - dans créations passées
commenter cet article
27 juillet 2010 2 27 /07 /juillet /2010 10:46

Ici ou ailleurs2 [DVD (NTSC)]-copie-2

 

Ce soir au Hippone ( bar à vins, resto)

Vers 19h 30, 20h lecture 

  d'un ensemble de nouvelles, durée totale 1h environ

On vous attend!

Repost 0
Published by danielle vioux - dans Projets
commenter cet article
9 juillet 2010 5 09 /07 /juillet /2010 21:45

pont-copie-1.jpg

 

lectures aléatoires ici ou là dans les rues d'Avignon.....nous nous croiserons peut-être

Repost 0
Published by danielle vioux - dans Projets
commenter cet article

Pages