Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de danielle vioux
  • Le blog de danielle vioux
  • : Extraits de textes (théâtre, nouvelles, romans, fragments,poèmes, chansons) textes brefs et chroniques, Liens avec d'autres sites d'artistes croisés sur ma route. J'attends d'autres rencontres artistiques, d'autres projets, des propositions pour créer ensemble.
  • Contact

Profil

  • danielle vioux
  • .J'écris pour le théâtre, et des romans, des nouvelles, des scénarios, de la poésie. J'ai enseigné l’anglais et le théâtre en lycée,  Membre du Grete ( théâtre / éducation) , Présidente des Eat Méditerranée 
Lectures, mises en espace ou mises en scène, stages.
  • .J'écris pour le théâtre, et des romans, des nouvelles, des scénarios, de la poésie. J'ai enseigné l’anglais et le théâtre en lycée, Membre du Grete ( théâtre / éducation) , Présidente des Eat Méditerranée Lectures, mises en espace ou mises en scène, stages.

Recherche

8 décembre 2009 2 08 /12 /décembre /2009 00:03
Texte écrit pour "Impromptus littéraires"




 

J’ai reçu une lettre.

Une lettre est arrivée ce matin.

A mon nom.
Marco Sanchez, Immeuble « Les orchidées », 54 rue de la Badiane, quartier « Les Marguerites » , Marseille.

C’est pas possible.

 

Personne ne peut m’écrire.

Personne ne me connaît.

Au collège, quand la prof nous fait remplir des fiches pour les correspondants, je dis « Personne ne voudra écrire à quelqu’un qui habite  ‘Les marguerites’, c’est trop la honte. »

Faut toujours se méfier des quartiers qui ont des noms de fleurs.
Si les fleurs sont dans le nom, alors ça veut dire qu’elles ne sont pas autour des immeubles.

 

 

J’ai pensé à une blague de ma classe.
Mais je sais même pas s’ils se sont aperçus que j’existe.

C’est vrai que je parle pas beaucoup.

 

 

Pas mon père. Trop fatigué en rentrant du chantier. Pas ma mère. Sait pas écrire. Pas mes frères ou mes sœurs, y a trop de fautes d’orthographe. Je suis le seul de cette famille à écrire correctement.Ca doit être parce que je suis le seul adopté.

 

La lettre est dans une enveloppe un peu jaune, sans timbres si tampons.

 

J’attends plusieurs jours. Je la regarde encore fermée et je l’imagine.

Je n’ai même plus envie de savoir d’où elle vient.

 

Elle est là, c’est tout.

 

Et puis voilà,  un jour, maintenant,c’est le moment. Je l’ouvre.

 

« Mon Marco

D’abord j’ai pensé mettre une carte au trésor dans cette lettre. Je t’aurais dit de suivre les indices et à la fin tu aurais trouvé un grand coffre aux merveilles. Mais la merveille, c’est toi Et c’est moi qui l’ai perdu, le trésor, il y a onze ans. Moi qui reviens de là bas loin où j’étais partie après ta naissance. Et qui voudrait te voir. Te parler. Te connaître.

Papa et maman  n’ont plus voulu me parler quand j’ai suivi ton père loin là bas en te laissant ici. Et ton père, une fois de retour chez lui, il en avait déjà quatre autres et une autre femme aussi. Alors j’ai fait comme j’ai pu, avec trop de honte pour rentrer comme ça. J’ai travaillé. J’ai vécu. J’ai vieilli un peu. Loin de toi. »

 

Je  ne lis pas la suite. Je fais quoi ? Je cours vers cette femme que je  connais pas ? J’appelle mes frères et sœurs tonton et tatie ? Et mes parents grand-père, grand-mère ? Maintenant je comprends  des silences. Des secrets demi-entendus.. Je croyais juste que c’était parce que j’étais trop jeune. C’est nul. Et pourtant…Il y a un morceau de ma tête qui sait que c’est vrai. Que c’est pour ça que je parle pas. Pas beaucoup. Que je suis invisible. Parce que je suis pas sur la bonne photo.

 

Mais là c’est trop, faut que ma tête se repose et mon corps aussi. Je brûle pas la lettre. Je la cache dans ma cachette sous l’armoire. Je me dis : demain. Demain je trouverai quoi faire.

Partager cet article

Repost 0
Published by danielle vioux - dans créations passées
commenter cet article

commentaires

Pages