Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de danielle vioux
  • : Extraits de textes (théâtre, nouvelles, romans, fragments,poèmes, chansons) textes brefs et chroniques, Liens avec d'autres sites d'artistes croisés sur ma route. J'attends d'autres rencontres artistiques, d'autres projets, des propositions pour créer ensemble.
  • Contact

Profil

  • danielle vioux
  • .J'écris pour le théâtre, et des romans, des nouvelles, des scénarios, de la poésie. J'ai enseigné l’anglais et le théâtre en lycée,  Membre du Grete ( théâtre / éducation) , Présidente des Eat Méditerranée 
Lectures, mises en espace ou mises en scène, stages.
  • .J'écris pour le théâtre, et des romans, des nouvelles, des scénarios, de la poésie. J'ai enseigné l’anglais et le théâtre en lycée, Membre du Grete ( théâtre / éducation) , Présidente des Eat Méditerranée Lectures, mises en espace ou mises en scène, stages.

Recherche

15 janvier 2011 6 15 /01 /janvier /2011 17:25

Ce  bref texte de théâtre  ( protégé mais pas encore édité) écrit en 2006 a aussi une version scénario et un court métrage a été tourné en 2008 (voir article à ce sujet    Jean-Louis Kamoun joue "Jean" ).

Le texte a été écrit lors d'un marathon d'écriture à Clermont Ferrand et comme il avait été nominé, on le trouve  en entier sur le site du Petit théâtre de Vallières. ( voir liens dans la colonne de gauche ).

Représentations à déclarer à la SACD.

Cette année là, en France c'était le CPE, les bloquages de lycées, les manifestations, et quand j'ai traversé Clermont Ferrand les murs étaient couverts d'affiches.

Ces éléments se sont mêlés  aux consignes données lors du "marathon"  et à mon envie d'explorer des futurs proches possibles, de réfléchir à ce qui risquait de se durcir encore dans les problématiques déja à l'oeuvre.......comme dans d'autres textes ( "Entre salamandre et Phénix", par exemple, ou "Respirer encore", ou " Un goût de Cannelle dans la bouche",  ou la co-écriture "Bleus")

Ces derniers jours, je me suis dit que le texte avait d'autres résonnances encore

 

tournage-ailleurs-108--DVD--NTSC--.jpg

 

Résumé.

 

Marie, Jean, Victor et Nicolas ( soixante ans environ) se sont-ils connus autrefois ? Que sont-ils venus faire dans cette salle vide près du stade ? Quels sont ces bruits de l’autre côté du mur ?

 

Ca se passe quand, au fait ? Va savoir…

 

 

 

Extrait   "Ailleurs au même instant"  ( autre extrait colonne de droite)

 

 

 Victor -  Vous chantiez dans ce groupe, il y a quarante  ans.

 

Jean - Mais enfin pourquoi il me dit « vous »,  celui là ? Il  se croit  où ? Il croit qu’on va faire quoi ? Un rendez-vous mondain ?

 

Victor -  Il y a quarante ans. Vous parliez souvent dans les grandes réunions. Et vous aviez monté ce groupe. Vous donniez des concerts pendant les grèves. Ensuite, vous avez été un peu célèbres, pendant quelque temps.

 

Jean - Un peu célèbres, voilà.

 

Nicolas - Les affiches, tu les as ?

 Marie les sort du sac

Un avion décolle. Impossible de parler.

 

Nicolas - Pas mal.

 

Jean - Pas mal ! Jamais content, alors ? Un vieux reste de la Nouvelle Police ? Tu vas voir qu’il va nous dénoncer. Je n’ai pas confiance.

 

Nicolas - Jean, je suis entré à la Nouvelle Police parce que je n’avais pas le choix. Plus de travail stable, plus de droit au chômage, deux enfants ...

 

Jean - On a toujours le choix.


Nicolas - En tout cas on est tous dans la même galère. Le décret s’applique à tous. Une somme forfaitaire pour la retraite. De quoi tenir deux, trois ans. Et après, crève.

 

Jean - Comme si je ne le savais pas.

 

Nicolas - Alors où est la différence entre toi et moi ?

 

Jean - C’est que moi, je n’ai jamais rien renié

 

Nicolas - Tu as dormi en attendant que ça se passe.

 

Marie - On a tous dormi. Maintenant on est réveillés. Et c’est l’heure de sortir. (Silence)  Et j’ai peur. Même si…

 

Victor - On a tous peur.

 

Marie - Qu’est ce qui se passe si on est tout seuls ?

 

Jean - Marie ! (Silence) Mais c’est toi qui es venu nous chercher. Qui nous a persuadés !

 

Marie - D’un seul coup, je n’y crois plus

 

Nicolas - Des groupes de cinq comme le nôtre il y en a des milliers partout. Ailleurs, au même instant, ils se préparent comme nous.

 

Marie - Ca n’a plus de sens

 

Nicolas - Ca a le sens qu’on lui donne. Dans un pays où les rassemblements ne sont autorisés que pour se divertir, c’est déjà un événement.

 

Victor -  Imagine les murs couverts d’affiches

 

Jean - Imagine juste le fait d’être ensemble dehors, pas dans un stade-discothèque  ou un visio-burger-bowling-paradise. Juste être dehors, ensemble. Tous.

 

Marie - Comme autrefois. Pour dire qu’on n’est pas d’accord. Qu’il y a forcément d’autres solutions. Que de l’argent, il y en a.

 

Jean - A propos de danse, on ne les entend plus, les jeunes.

 

Victor - Tu sais qu’il y a eu un décret qui les concerne aussi.

 

Nicolas - Un de plus.

 

Jean - Ils s’en foutent.

 

Marie -  Comment tu le saurais ? Tu en fréquentes beaucoup ? C’est toi qui t’en fous, Jean. Tu ne t’intéresses qu’à ce qui te touche, toi, personnellement.

 

Nicolas - C’est un début. On y va ?

 

Marie - Tu n’étais pas comme ça autrefois.

 

Victor - Ce bruit, qu’est ce que c’est ?

 

Marie - Des tambours. Dehors.

 

Nicolas - Je vais voir. Je reviens.

 

 ( à suivre...)

Partager cet article

Repost 0
Published by danielle vioux - dans Projets
commenter cet article

commentaires

Pages