Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de danielle vioux
  • Le blog de danielle vioux
  • : Extraits de textes (théâtre, nouvelles, romans, fragments,poèmes, chansons) textes brefs et chroniques, Liens avec d'autres sites d'artistes croisés sur ma route. J'attends d'autres rencontres artistiques, d'autres projets, des propositions pour créer ensemble.
  • Contact

Profil

  • danielle vioux
  • .J'écris pour le théâtre, et des romans, des nouvelles, des scénarios, de la poésie. J'ai enseigné l’anglais et le théâtre en lycée,  Membre du Grete ( théâtre / éducation) , Présidente des Eat Méditerranée 
Lectures, mises en espace ou mises en scène, stages.
  • .J'écris pour le théâtre, et des romans, des nouvelles, des scénarios, de la poésie. J'ai enseigné l’anglais et le théâtre en lycée, Membre du Grete ( théâtre / éducation) , Présidente des Eat Méditerranée Lectures, mises en espace ou mises en scène, stages.

Recherche

17 avril 2012 2 17 /04 /avril /2012 16:17

 

u13146820.jpg

 

 

Connaissez vous le site " Le proscenium"? Vous y trouverez des textes à jouer, et hopefully comme disent les Anglais, à déclarer officiellement quand vous les jouerez.Soyez réglo!

 

Voici l'un des textes que j'ai déposés sur ce site en 2007 .

 

Je participe également aux recueils collectifs.( voir liste sur le site) D'ailleurs, " en plein dans le mille" fait partie d'un projet dont le thème était "Mille"

 

Ce qui ne m'emêche pas de chercher des éditeurs pour d'autres textes..........................................

 

Le début du texte:

 

EN PLEIN DANS LE MILLE

 

 

 

Chanzor

 

Mr Stanislas

 

Charles Martin

                                                 ******************************

 

Chanzor : Monsieur Stanislas, le Président a encore laissé un message.

 

Mr Stanislas : Encore un message ? Faites la réponse habituelle

 

Chanzor : je ne sais pas , monsieur. Il me semble qu’il perd patience.

 

Mr Stanislas : Qu’est-ce que je peux faire ? Je n’ai rien à lui dire. Aucune information à lui communiquer.

 

Chanzor : Mais par ailleurs, vous refusez de recevoir ce Charles Martin, le délégué des colons.

 

Mr Stanislas : La période de garantie est terminée. Je n’accepte plus les réclamations.

 

Chanzor : Excusez –moi, mais notre entreprise doit des comptes au gouvernement, c’est dans ses statuts.

 

Mr Stanislas : Ce n’est pas moi qui les ai signés.

 

Chanzor : Mais en acceptant ce poste vous avez accepté les contraintes qui allaient avec.

Moi, je vous dois des comptes, et vous, vous devez des comptes au Président. Ce Charles Martin insiste, il veut être reçu. Essayons de l’écouter, de l’apaiser, renvoyons le là-bas avec quelques compensations et lui et ses copains ne viendront plus nous ennuyer. Ainsi vous pourrez répondre au Président que tout est résolu, et lui non plus ne reviendra plus nous………

 

Mr Stanislas : Chanzor, je vous paie pour vos qualités de négociateur, pas pour votre insolence.

 

Chanzor : Désolé, Monsieur. Je me suis laissé emporter. Je le fais entrer ?

 

Mr Stanislas : Qui donc ?

 

Chanzor : Charles Martin

 

Mr Stanislas : Il est là ?

 

Chanzor : Dans le hall.

Mr  Stanislas : Je suppose que je n’ai pas le choix.

 

Chanzor : (interphone)  Faites monter  Mr Martin, je vous en prie.

 

Mr Stanislas : Chanzor, enregistrez moi  tout ça. Et si ce Martin devient violent, appelez Stetson, de la Nouvelle-nouvelle  Police, par la ligne directe.  ………………………… (on frappe) Entrez, je vous en prie. Asseyez vous Monsieur………… (consulte sa fiche) Charles Martin, c’est cela ?

 

Charles Martin : Cela fait deux semaines que j’essaie de vous voir.

 

Mr Stanislas : Ce n’est pas de la mauvaise volonté, croyez le bien, Monsieur Martin. Je souhaitais faire une enquête avant de vous rencontrer, afin de vous répondre de manière concrète et de ne pas vous décevoir.

 

Charles Martin : Des blagues, tout ça. Vous savez parfaitement qui je suis et ce qui se passe là-bas. Nous en avons déjà parlé il y a un an.

 

Mr Stanislas : Mon dieu, Monsieur Martin, déjà un an, comme le temps passe vite.

 

Charles Martin : Tout est relatif.

 

Mr Stanislas : C’est  amusant, Mr Martin.

 

Charles Martin: Il y a un an, je vous ai dit…………..

 

Mr Stanislas : Je consulte votre dossier.

 

Charles Martin : C’est vrai, internet…………………….j’avais oublié !

 

Mr Stanislas : Preuve d’adaptation, Mr Martin.

 

Charles Martin : Nous n’avons pas vraiment le choix. Un seul voyage retour par an, pour l’un de nous seulement………………..Entre deux, il faut bien survivre, et encore plus si l’on n’est pas élu  par les autres !

 

Mr Stanislas : Une belle définition de la démocratie, Monsieur Martin. Vous nous donnez une leçon, à nous tous ici . Voilà, ça y est. (Lit)  Mr  Martin nous a présenté ce jour un rapport préoccupant sur l’état de la colonie 74 … Vous êtes dans une région montagneuse, c’est cela ?

 

Charles Martin : Ca définit assez bien les Alpes.

 

Mr Stanislas : Oui, les Alpes, bien sûr, où avais-je la tête ?

 

Charles Martin : Il ne semble pas que mon rapport préoccupant vous ait préoccupé beaucoup.

 

Mr Stanislas : Mais si, Monsieur Martin. Nous avons donné de l’équipement supplémentaire et des armes

 

Charles Martin : Ces colonies devaient être pacifiques.

 

Mr Stanislas : Mais nous ne pouvions pas prévoir…

 

Charles Martin : …………qu’ils ne seraient pas très heureux de nous voir arriver ?

 

Chanzor : D’après nos informations, le territoire était inhabité.

 

Charles Martin : Eh bien il ne l’était pas. Une bonne centaine de foyers rien que dans la vallée que vous nous avez attribuée.

 

Mr Stanislas : Nous aurions fermé les yeux si vous aviez installé la colonie un peu plus loin.

 

Charles Martin : Toutes les vallées sont occupées.

 

Mr Stanislas : Avez vous essayé de vous intégrer en douceur ?

 

Charles Martin : Vous m’avez déjà posé la même question il y a un an. Comment voulez vous intégrer en douceur trois cent colons ?  On se fait remarquer, forcément.

 

 

 

cliquez  ici pour lire la suite et découvrir le site

Partager cet article

Repost 0
Published by danielle vioux - dans créations passées
commenter cet article

commentaires

Pages