Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de danielle vioux
  • : Extraits de textes (théâtre, nouvelles, romans, fragments,poèmes, chansons) textes brefs et chroniques, Liens avec d'autres sites d'artistes croisés sur ma route. J'attends d'autres rencontres artistiques, d'autres projets, des propositions pour créer ensemble.
  • Contact

Profil

  • danielle vioux
  • .J'écris pour le théâtre, et des romans, des nouvelles, des scénarios, de la poésie. J'ai enseigné l’anglais et le théâtre en lycée,  Membre du Grete ( théâtre / éducation) , Présidente des Eat Méditerranée 
Lectures, mises en espace ou mises en scène, stages.
  • .J'écris pour le théâtre, et des romans, des nouvelles, des scénarios, de la poésie. J'ai enseigné l’anglais et le théâtre en lycée, Membre du Grete ( théâtre / éducation) , Présidente des Eat Méditerranée Lectures, mises en espace ou mises en scène, stages.

Recherche

20 mars 2011 7 20 /03 /mars /2011 23:45

                              NukeBUSIN046.JPG

 

 

 

20 décembre : J’ai passé plein d’examens et ils disent que ça va, et moi, je suis bien obligé de les croire de toute façon. Le vieux Clément est debout, la capoeira résonne ! Deux aux instruments, quatre à la danse (une autre femme nous a rejoint, une rousse plutôt silencieuse mais au sourire chaleureux, la trentaine). Clément nous mène un train d’enfer, il chante, il jure, il joue, il virevolte, faut croire que ça conserve ce truc là. C’est un plaisir physique immense, une jubilation. Sentir l’espace, le triangle où l’on inscrit les pieds sans cesse en mouvement, les feintes, main au sol, pieds dans les airs, tu m’attends là, je suis ailleurs, grand éclat de rire, capoeira ! Ce n’est pas pour rien qu’on dit « jouer » la capoeira, ça n’est pas la force qui compte mais la ruse, l’agilité, le goût du jeu et de l’esquive, l’esprit d’enfance, le plaisir du risque, l’espace, le rythme, le rire du « malandro » ! Danse, danse sur un volcan, vieux Clément. On dansera tous ensemble. Et si on glane quelques rires au passage, tant mieux.

 

26 décembre : On a fêté Noël sans grand enthousiasme. La nourriture n’était pas très bonne mais on a bu du vin. La plupart des gens ont essayé d’en avoir plus que leur part pour se saouler et dormir. On en est au point où le nombre de morts diminue tandis que le nombre de dépressions et de délires augmente chaque jour. Naturellement, ils ne savent pas quoi faire, ils laissent aller les choses, encore un peu plus de calmants et puis voilà. Peut-être qu’ils nous laisseront sortir bientôt (mais pour aller où ?). Et tant pis si j’en meurs quand même dans quelques années… on verra bien.

 

28 décembre : Clément est à nouveau malade, mais il a encore assez d’énergie pour m’engueuler quand je me résigne. Il dit que, si je suis malade dans quelques années, il faudra que je me batte pour prouver le lien avec l’accident ; que ça ne servira probablement à rien mais, qu’au moins, je garderai ma propre estime. Et cætera, et cætera. En attendant, il faut continuer l’entrainement et danser, danser, danser. Y’a qu’à regarder les autres sur leurs lits pour savoir qu’il a raison.

 

31 décembre : Le vieux Clément est mort cette nuit. Un infirmier m’a apporté son opinel et le berimbau, il avait tout mis dans un sac avec mon nom dessus : « pour Florian ». J’espère seulement que ça n’a pas été trop dur. Peut-être qu’il dormait mais je ne crois pas. C’était pas son genre. En tout cas, il était seul.

 

1er janvier 2037 : Une nouvelle année, et je suis toujours vivant. On va continuer l’entrainement tous les cinq, et peut-être même qu’on en trouvera un ou deux de plus. Je leur apprendrai tout ce que le vieux Clément m’a appris ; et je commencerai chaque séance par le rythme

qui porte son nom :

« Dis-moi, quel fut ton maître,

Dis-moi, quel fut ton maître,

Mon maître fut le vieux Clément,

Le vieux Clément fut mon maître,

Et moi, je suis Florian et je danse,

CAPOEIRA »

 

 

 ***********************************************************************************

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by danielle vioux - dans créations passées
commenter cet article

commentaires

Pages