Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de danielle vioux
  • Le blog de danielle vioux
  • : Extraits de textes (théâtre, nouvelles, romans, fragments,poèmes, chansons) textes brefs et chroniques, Liens avec d'autres sites d'artistes croisés sur ma route. J'attends d'autres rencontres artistiques, d'autres projets, des propositions pour créer ensemble.
  • Contact

Profil

  • danielle vioux
  • .J'écris pour le théâtre, et des romans, des nouvelles, des scénarios, de la poésie. J'ai enseigné l’anglais et le théâtre en lycée,  Membre du Grete ( théâtre / éducation) , Présidente des Eat Méditerranée 
Lectures, mises en espace ou mises en scène, stages.
  • .J'écris pour le théâtre, et des romans, des nouvelles, des scénarios, de la poésie. J'ai enseigné l’anglais et le théâtre en lycée, Membre du Grete ( théâtre / éducation) , Présidente des Eat Méditerranée Lectures, mises en espace ou mises en scène, stages.

Recherche

16 septembre 2008 2 16 /09 /septembre /2008 11:19
Ce texte,  ( pas celui de Jules Verne , le mien!) un monologue pour homme, a gagné un prix au concours "En attendant l'auteur" et sera lu le lundi 6 octobre à 19 h salle de la glacière à Mérignac (33700) avec les autres textes primés ( le tout ou des extraits, je ne sais pas trop)
tél 05 56 47 49 67 pour renseignements..

voici le début:




                          








 


    Les enfants du capitaine

 

 

Le prétexte.

Le prétexte ce pourrait être ce rêve.

La nuit dernière.

 

A l’époque, je m’en souviens, je vivais là bas même où mes pas me ramènent, voiture garée au 5e sous-sol d’un parking béton, se rappeler, 5710, 5 l’étage, 7 le secteur. Se rappeler le nombre. Abscisse et ordonnée. Ainsi sur mes cahiers, avant l’avant, au lycée donc, où sur quelqu’autre  banc rangé, vingt troisième rangée, septième place, à côté de cette fille au parfum sucré.

Je ne sais pas ce que je cherche.

 

Eveillé dans mon lit, brutalement sorti d’un état bienheureux. Inexplicable.

Trempé, le lit.

Seul, heureusement.

 

Avant de partir, monté sur un escabeau pour retrouver les livres des oracles. Des nombres au hasard. Latitude, longitude. Qu’est ce que tu fais avec ces vieux bouquins moisis disait ma fille Clara. Jette, papa, jette. Comme si ça la regardait. Comme si sa chambre à elle était un modèle de. Jamais pu expliquer à Clara. Née raisonnable. Partie faire un travail raisonnable avec un mari plus que raisonnable, né raisonnable et vieux. Jamais pu expliquer à Clara les histoires de latitude-longitude. A  Lucie, oui. Lucie avait dévoré tous les Jules Verne et en particulier les enfants du Capitaine Grant. Jules Verne avait dévoré les angoisses de Lucie bien mieux que moi. Lucie a pris Jules Verne au mot , elle est partie vivre en Patagonie. Ou en Amazonie. Ou à Paramaribo. Non, ça c’était la radio, à l’époque de Jeanne. Dans la ville de Paramaribo, il y a une rue qui monte et qui ne redescend jamais. Les marches de l’escalier qui remonte du parking sentent la pisse et la crasse. Personne ne nettoie les escaliers de parking ? Quand je sors dans la rue la chaleur de juin m’enveloppe sans pitié, je commence à suer fort, je sens les odeurs mêlées des cuisines d’orient et de la Méditerranée, je suis revenu chez moi, dans ma ville d’autrefois.

 

Qahva pour le héros

Le métaken viendra demain

Soigner mes ecchymoses

Avec un vieux xa-phong

 

                                                      *********************

Partager cet article

Repost 0
Published by danielle vioux - dans Projets
commenter cet article

commentaires

Pages